TEST 15 JOURS

Privacy Sandbox : Google prend des engagements auprès de l’Autorité de la concurrence britannique

Si la CMA les accepte à l’issue du mois de consultation publique auprès des acteurs du marché de la publicité en ligne, les engagements deviendront une obligation légale, et Google les adoptera au niveau mondial.

Par Paul Roy. Publié le 11 juin 2021 à 12h18 - Mis à jour le 11 juin 2021 à 17h26

L’Autorité de la concurrence française a publié lundi 7 juin une décision obligeant Google, en plus du versement d’une amende de 220 millions d’euros, à prendre certaines mesures pour limiter l’impact anticoncurrentiel de sa stack publicitaire. Vendredi 11 juin, l’Autorité britannique (CMA) a annoncé avoir trouvé un accord avec le groupe au sujet de Privacy Sandbox.

Renforcer la transparence et la collaboration avec les autorités

Elle avait ouvert une enquête en début d’année sur son alternative ouverte aux cookies tiers,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Publicité en ligne : pourquoi l’Autorité de la concurrence française inflige une amende de 220 millions d’euros à Google

Criteo contre Facebook : l’Autorité de la concurrence sollicite l’avis du marché

Décryptages

App Tracking Transparency : l’Autorité de la concurrence ne prend pas de mesures conservatoires contre Apple

Aux États-Unis, Google accusé d'entente illicite avec Facebook pour manipuler les enchères programmatiques