TEST 15 JOURS

Comment les trading desks indépendants affirment leur valeur ajoutée sur le marché français ?

Dans ce troisième et dernier volet article sur les trading desks en France, mind Media se penche sur le positionnement de quelques acteurs qui sont demeurés indépendants et leur stratégie pour le rester : Numberly, E-novate et Skaze - l'un des principaux trading desks indépendants, Adot, n'ayant pas souhaité répondre.

Par Mégane Gensous. Publié le 05 mars 2021 à 11h07 - Mis à jour le 05 mars 2021 à 11h07

Sur le marché français des trading desks, les équipes d’acheteurs programmatiques des réseaux médias des groupes de communication (voir notre panorama) et des groupes médias ayant intégré cette activité (voir notre panorama) côtoient quelques acteurs indépendants, malgré le mouvement de concentration en cours depuis plusieurs années.“Il est aujourd’hui compliqué pour les trading desks qui ne sont pas adossés à un grand groupe d’assurer leur rentabilité en raison des commissions qu’ils prélèvent sur l’achat média programmatique qui sont relativement faibles”,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Dossiers

Quelles synergies et quelle neutralité pour les trading desks au sein des groupes médias ?

Trading desks : comment les agences médias organisent-elles désormais leurs achats médias programmatiques ?

L’agence de marketing numérique espagnole Making Science réalise sa première acquisition en France

Entretiens

Charles Derréal (Loyal Trade) : "Les assets technologiques n'ont plus de valeur pour les trading desks"

La part des achats médias programmatiques non attribués progresse fortement pour le display hors instream